Hôpital Phaya Thaï

Santé en Thaïlande

Hôpital Phaya ThaïLa Thaïlande est de manière générale un pays ne posant pas de problème sanitaire majeur, cependant il est important de suivre un certain nombre de précautions et d’éviter les comportements risqués afin que votre séjour en Thaïlande ne soit pas perturbé par des problèmes de santé.

Les problèmes de santé les plus courant que vous pourrez rencontrer, sont un gros rhume car il y a souvent une forte climatisation dans les transports, les centres commerciaux, certains restaurants, et le chaud-froid peut résulter rapidement en un gros rhume.

Les habitudes culinaires sont aussi différentes et certaines personnes peuvent mal supportées certains aliments et certaines préparations, cela peut résulter en des indigestions et infections alimentaires.

Le climat durant certaine période de l’année est à la fois chaud et humide, de plus le niveau de pollutions dans certaines parties des grandes villes peut être fort, les personnes ayant des problèmes respiratoires, ou des insuffisances cardiaques doivent prendre leurs précautions.

Si vous avez des problèmes de santé, n’hésitez pas à consulter un médecin à l’hôpital, les frais seront dans la majeure partie des cas pris en charge par votre assurance et mutuelle, et la qualité des hôpitaux, et des médecins est très bonnes en Thaïlande, notamment dans les grandes villes et destinations touristiques. Les hôpitaux Bangkok Hospital présents dans les principales villes du pays ont très bonne réputation, vous pourrez demander l’aide d’un traducteur si vous ne parlez pas l’anglais ou le Thaï . A Bangkok, il n’y a que l’embarras du choix avec notamment Samitijev, Burumgrad, BNH… Les consultations de médecins se font à l’hôpital. Même si le coût des consultations sera à avancer, éviter l’auto-médication, en effet les pharmacies ont la possibilité de délivrer un certain nombre de médicaments même sans ordonnance et cela peut poser problème car les marques ne sont pas toujours les mêmes que dans votre pays respectif.

Vaccinations

La mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite est conseillée.

Autres vaccinations conseillées (selon conditions d’hygiène et durée du séjour) : fièvre typhoïde, hépatites virales A et B.

Autres vaccinations : en cas de séjour en zone rurale, la vaccination contre l’encéphalite japonaise peut être nécessaire.

La rage est endémique dans toute l’Asie du Sud-est. La plus grande prudence vis-à-vis des animaux errants est recommandée sur l’ensemble du territoire, villes incluses. La prévention repose, d’abord et avant tout sur l’absence de contact avec des animaux suspects, ensuite sur la vaccination préventive en cas de risque supposé d’exposition (professions à risques, enfants en bas âge, séjour en milieu rural ou éloigné des villes principales

Précautions :

Hygiène alimentaire, hygiène de l’eau

  •        Il est recommandé de se laver fréquemment les mains, de ne boire que de l’eau conditionnée en bouteilles capsulées, de ne manger dans la rue que les plats suffisamment cuits.
  •    Évitez de boire à la bouteille ou cannette, on vous donnera dans la plupart des cas des pailles utilisez-les ou nettoyer bien le goulot avant de boire.
  •     Éviter la consommation de poisson de viande et de volailles crus.
  •        Penser à adapter votre consommation d’eau à la chaleur et aux activités pratiquées.

L’alimentation est variée, les conditions d’hygiène des restaurants sont globalement satisfaisantes bien qu’il n’existe pas de contrôle sanitaire systématiques. L’alimentation spécifique des nourrissons se trouve facilement dans les villes.

Maladies Transmises par moustique, et insectes

Moutique ThaïlandeLes moustiques sont assez nombreux en Thaïlande, surtout notamment en dehors des grandes villes. Même si la plupart ne provoqueront que des démangeaisons, il est préférable d’acheter du répulsif anti-moustique sur place, et si vous prévoyez des longues marches dans la nature privilégiez des vêtements longs.

Le paludisme est une maladie parasitaire transmise par les piqûres de moustiques qui impose le recours à des mesures de protection individuelle (sprays, crèmes, diffuseurs électriques, moustiquaires…) A ces mesures, doit s’ajouter un traitement médicamenteux adapté à chaque individu : il convient de s’adresser à votre médecin habituel ou à un centre de conseils aux voyageurs. Le traitement devra être poursuivi après le retour en France durant une durée variable selon le produit utilisé. Les frontières avec le Cambodge, le Laos, le Myanmar et la Malaisie sont classées en zone 3. Le reste du pays, n’est pas considéré comme propice au paludisme.

Note : Ainsi, les traitements anti-paludisme de type Malarone® ou doxycycline, ne doivent se prendre que si vous comptez vous rendre dans des zones frontalières et y passer plusieurs jours (ex Treking dans la forêt, et nuit dans des villages reculés…).

La Dengue : la dengue est une maladie endémique en Thaïlande. Une épidémie de dengue sévit actuellement dans tout le pays, plus particulièrement dans le nord et le centre. La maladie est propagée par un moustique, actif de jour, il convient donc de respecter les mesures habituelles de protection (vêtements longs, produits anti-moustiques à utiliser sur la peau et sur les vêtements, diffuseurs électriques). La dengue pouvant prendre une forme potentiellement grave il est vivement recommandé de consulter un médecin en cas de fièvre (la prise d’aspirine est déconseillée).

Encéphalite japonaise : Cette maladie, qui n’existe qu’en Asie, se transmet par des moustiques, en zone rurale. Ces cas peuvent être mortels ou engendrer des séquelles neurologiques graves. De ce fait, la vaccination contre l’encéphalite japonaise peut être nécessaire (à pratiquer dans un centre médical sur place). Dans le cadre d’un voyage touristique, il semble que les mesures physiques (vêtements longs, répulsifs…) soient une arme efficace.

Les Rickettsioses : maladies infectieuses bactériennes, potentiellement mortelles, transmises par les tiques, les puces, les poux ou acariens. Elle peut évoquer devant un syndrome infectieux associé à des manifestations cutanées. Le traitement repose sur la prise d’antibiotique. La prévention repose sur le port de vêtements longs et de répulsifs.

Grippe: Des cas de grippes fortes ont été recensés, il est donc important de prendre ses précautions et en ayant une bonne hygiène et évitant le contact avec des animaux de type volaille, notamment sur les marchés. Lavez-vous régulièrement les mains à l’eau et au savon ou avec un soluté hydro-alcoolique. En cas de fièvre sur place ou après le retour en France, il est conseillé de consulter un médecin.

Tout sur l'information sur la Thaïlande